Le concept

Née de l’idée du Professeur François Ansermet, membre du Conseil de fondation de Children Action et alors médecin-chef du Service de psychiatrie de l’enfant et de l’adolescent des HUG, la Maison de l’enfant et de l’adolescent propose un concept visionnaire et novateur.

La Maison de l'enfant et de l'adolescent réinvente l'hôpital

Centrée autour de la médecine de l’adolescent et des soins psychiatriques de l’enfant et de l’adolescent, la Maison de l’enfant et de l’adolescent (MEA) représente un concept unique en Europe et placera Genève comme centre de référence et d’excellence en Suisse.

En un seul lieu, elle offrira aux enfants, adolescents et jeunes adultes âgés de 0 à 25 ans une chaîne de soins complète avec un accueil libre sans rendez-vous.

Elle sera organisée autour de trois axes :

  • La psychiatrie de l’enfant et de l’adolescent (0-18 ans)
  • La médecine de l’adolescent et du jeune adulte (12-25 ans)
  • L’enseignement et la recherche

Le rez-de-chaussée du futur bâtiment sera entièrement dédié aux arts, aux sciences, au cinéma, à la musique ou encore au sport, permettant ainsi à la MEA de développer un lien fort avec la Cité.

Une chaîne de soins complète

La MEA accueillera des patients et des patientes âgés de 0 à 25 ans et répartis en fonction des tranches d’âge et des prises en charge.

La MEA offrira une chaîne de soins complète en un lieu unique comprenant :

  • un accueil libre sans rendez-vous permettant à chacun de pouvoir être informé, orienté et/ou pris en charge selon les difficultés rencontrées
  • des consultations ambulatoires dont certaines hautement spécialisées (estimées à 14’000 par année)
  • 33 lits d’hospitalisation
  • des hôpitaux de jour
  • un espace de prévention du suicide : MALATAVIE (prévention, consultations, hospitalisations) comprenant une ligne ados ouverte 24h/24

Des soins dispersés dans le canton

Les HUG offrent actuellement une chaîne de soins pour la santé mentale de l’enfant et de l’adolescent (consultations ambulatoires, unités d’hospitalisations, liaison avec la pédiatrie, hôpitaux de jour, centre de prévention du suicide MALATAVIE) et des consultations pour la médecine de l’adolescent. Toutefois, ces unités de soins sont disséminées sur onze lieux à travers le canton.

Cet éparpillement des lieux crée de la confusion dans l’esprit du public, ainsi qu’une dispersion des ressources humaines. La MEA permettra de réunir en un seul lieu l’ensemble de ces consultations et unités d’hospitalisation, apportant une meilleure lisibilité et un meilleur accès pour le public et un meilleur échange entre les professionnels de santé.

Le soutien de partenaires privés

Le budget de construction est estimé à 75 millions de francs. Il est financé à hauteur de 40 millions par une fondation privée genevoise et de 5 millions par la fondation Children Action. Les 30 millions restants sont financés par les HUG.

Partenaire de longue date de l’institution et plus particulièrement du Service de psychiatrie de l’enfant et de l’adolescent (SPEA) et consciente de l’enjeux médical et sociétal du projet, Children Action a joué un rôle prépondérant dans la vision et les possibilités d’implémentation de la création de la MEA. Son engagement, dès la première heure, tant financier qu’au plan de la réflexion, a permis à la MEA de devenir réalité et aux HUG de se mobiliser pour étendre le partenariat public-privé.