Lien avec la Cité

La Maison de l’enfant et de l’adolescent (MEA) envisage la médecine psychiatrique sous un nouveau jour en accordant, tant aux patients qu’à leurs familles et aux équipes, une prise en charge et des locaux qui répondront aux évolutions des prochaines décennies.

Elle entend créer une passerelle entre le monde médical et les domaines culturel, scolaire et scientifique pour déstigmatiser le lieu, favoriser l’interdisciplinarité et faciliter les relations avec le monde extérieur.

Un espace ouvert au public

La MEA est conçue comme un lieu ouvert et accessible au grand public qui proposera notamment des activités culturelles et sportives.

Située en plein coeur de Genève, elle sera dotée :

  • d’une salle polyvalente de spectacle-gymnastique (200 places)
  • d’une salle de projection (110 places)
  • d’un studio radio
  • d’une salle de danse et de musique
  • de salles de conférence
  • d’un espace réservé aux expositions
  • et d’une structure dédiée à l’éducation à la santé à travers les sciences en partenariat avec Le Bioscope de l’université de Genève.

Découvrez le plan du rez-de-chaussée qui incarne cette ouverture à la Cité : 

Une dimension culturelle

Au sein de la MEA, la culture sera abordée au sens large et considérée comme un élément fondamental à la prise en soins des jeunes et des adolescents.

Des expositions seront organisées, ainsi que des ateliers et des conférences, en lien avec Le Bioscope, le laboratoire public des sciences de la vie et des sciences biomédicales de l’Université de Genève et le Service des affaires culturelles des HUG. Ces ateliers, qui porteront sur des thèmes aussi variés que la biodiversité, la santé, la génétique, l’alimentation ou les neurosciences seront ouverts aux écoles de Genève, du primaire au collège.

Une plateforme pour éviter l’échec scolaire et les situations de rupture sera également proposée aux patients et patientes de la MEA, en collaboration avec le Département de l’instruction publique.

Un studio de radio au cœur du bâtiment

Le studio radio fait partie des outils culturels mis à disposition des enfants et des adolescents. Situé au 4ème étage de la MEA dans un secteur dédié aux activités en groupe, il offrira aux enfants et aux adolescents la possibilité de fabriquer les contenus des programmes de la radio, encadrés par des professionnels radiophoniques et de la santé.

Ses objectifs thérapeutiques sont multiples : la radio permet de s'ouvrir aux autres et à soi-même, de découvrir de nouvelles perspectives, de s'exprimer, d'écouter les autres, de prendre confiance en soi, s'interroger et interroger ou encore se raconter.

Un lien visible à l'intérieur de la MEA

L’ouverture sur le  monde extérieur est l’un des points clé de la future Maison de l’enfant et de l’adolescent. Afin d’incarner ce lien avec la Cité à l’intérieur même du bâtiment, les HUG ont lancé en janvier dernier un concours d’idées portant sur la dimension culturelle et/ou artistique à apporter aux parties du bâtiment ouvertes au public.

A ce jour, trois projets ont été retenus et sont en cours de développement.

On trouvera notamment dans le hall d’accueil de la MEA un mur représentant une fresque de Genève en points lumineux, alimentés par de multiples fibres optiques. Les fibres seront tirées de l’extérieur de la MEA à l’intérieur des murs et chaque extrémité de fibre apparaîtra sur le mur du hall pour former l’image finale. Le rendu de cette fresque évoluera en fonction de la luminosité extérieure.

Le projet « Transition » quant à lui portera sur les cages d’escalier. Il s’agit d’appliquer une transition de couleurs entre les différents étages, en partant du gris au rez-de-chaussée qui incarne le lien à l’extérieur pour terminer par du gris pour l’accès au toit.

Enfin, « le Dragon » prendra place au 4ème étage du bâtiment, dédié aux activités groupales. Cette structure en bois est inspirée de la technique de l’origami, symbolisant la légèreté, et du dragon incarnant la transformation, la force et la chance.  Elle a pour vocation de créer des espaces à fonctions multiples et informels. Cet espace « cocon » pourra servir pour des lectures de contes, des petites projections ou faire office de zone de détente ou d’attente.